Cérémonie religieuse du Mawlud à Médina Baye : Baba Lamine Niasse revisite la vie et l’œuvre du Prophète (Psl)

La cité de Médina Baye a renoué avec les grands moments de ferveur à l’occasion de la cérémonie religieuse du Maouloud, commémorant la naissance du prophète Mohammed (Psl). Un événement auquel ont pris part de nombreuses personnalités religieuses et des ambassadeurs accrédités dans notre pays. C’est l’ancien consul du Sénégal à Djeddah, Baba Lamine Niasse, qui a animé la soirée.

La cité religieuse de Médina Baye a vécu aux grandes heures du Maouloud, manifestation commémorant la naissance du prophète de l’Islam, Mohammed (Psl). Venu des coins et recoins du Sénégal, de la sous-région et en dehors du continent, de nombreux fidèles ont convergé, le soir, sous la grande tente dressée sur l’esplanade de la grande mosquée des lieux. Devant un parterre d’autorités religieuses, de plénipotentiaires et de pèlerins, le représentant du khalife général, El Hadj Baba Lamine Niasse, l’ancien consul du Sénégal à Djeddah, a entretenu l’assistance de la vie et de l’œuvre du prophète de l’Islam. Le fils du fondateur de la Faydatu, dont c’était le grand retour dans cet exercice, a subjugué le public par son érudition et sa maîtrise de la civilisation islamique. Rappelant le contexte de la naissance de Mohamed (Psl) dans l’Arabie pré-islamique, il a retracé les premiers pas de l’Envoyé de Dieu dans un environnement hostile. A ce propos, il a souligné l’avènement du fils d’Abdallah comme une rupture historique dans les religions monothéistes. Ce récit a été servi à grands renforts d’anecdotes illustratives de l’exemplarité du vécu de l’Envoyé de Dieu. Une intervention entrecoupée par des psalmodies du Coran et des panégyriques du prophète et de Cheikh Al Islam El Hadj Ibrahima Niasse «Baye». Une communication bien appréciée par le public qui avait la nostalgie de cet animateur hors pair, éloigné pendant longtemps des soirées religieuses pour des raisons de santé.

El Hadj Baba Lamine Niasse a, par la suite, rappelé les premières éditions du Maouloud à Médina Baye, dans les années 1950, avec des centaines de fidèles venus du cercle du Sine Saloum jusqu’aux heures glorieuses avec l’arrivée de fidèles venus de l’Afrique anglophones et des Etats-Unis d’Amérique. Désormais, l’événement qui fait converger des centaines de milliers de pèlerins dans la banlieue nord-est de la commune de Kaolack constitue une des plus grandes manifestations religieuses du Sénégal. A noter qu’en plus de la cérémonie religieuse qui a eu lieu la veille en présence d’une délégation gouvernementale conduite par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, une mission d’ambassadeurs et de plénipotentiaires a été reçue avant par l’imam ratib de la grande mosquée, Cheikh Ahmed Tidiane Aly Cissé dans sa résidence kaolackoise.

Auteur: 
Elimane FALL
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags