Démarrage effectif de la commercialisation des récoltes d’arachide à Kaolack (technicien)

La commercialisation des récoltes d’arachide a effectivement démarré dans la région de Kaolack (centre), où les opérateurs privés ont déjà acheté 131 tonnes de graines, a-t-on appris vendredi du directeur régional du développement rural, Alassane Sow

Cette quantité de graines d’arachide a été vendue par des agriculteurs des départements de Kaolack et Nioro du Rip et a coûté 28 millions de francs CFA, a précisé M. Sow, une semaine après le démarrage de la campagne de commercialisation.

"Le démarrage de la commercialisation des récoltes d’arachide est effectif dans la région de Kaolack. Déjà, 60 tonnes ont été vendues dans la commune de Thiaré (département de Kaolack) pour une valeur de 12,6 millions de francs CFA. A Nioro du Rip, les opérateurs ont acheté plus de 71 tonnes pour 15,4 millions", a-t-il détaillé lors d’un entretien avec l’APS.

"La commercialisation de l’arachide implique la fixation par arrêté du prix aux producteurs, une disponibilité du produit et l’engagement des opérateurs à l’acheter", a rappelé Alassane Sow, ajoutant que "ces conditions sont déjà réunies, et les points de collecte, au nombre de 491, ont été déjà identifiés".

Le gouvernement a fixé à 210 francs CFA le prix minimal du kilogramme d’arachide, pour la campagne de commercialisation lancée officiellement le 1er décembre, concernant cette filière agricole.

Les acteurs de la filière redoutaient un retard du démarrage de la campagne, car certains opérateurs privés réclament à l’Etat le reliquat d’une subvention qu’il doit leur octroyer.

"L’Etat nous doit encore de l’argent, concernant la subvention de la dernière campagne. C’est un crédit de 1,5 milliard de francs CFA", a expliqué Abdou Aziz Lo, un responsable d’une huilerie locale, à la fin d’une récente réunion sur les préparatifs de la campagne de commercialisation des récoles d’arachide, à Kaolack.
 "Nous avons les capacités financières nous permettant d’acheter aux producteurs plus de 100.000 tonnes d’arachide. Il faudrait au préalable que l’Etat paie le reliquat.

Nous ne pouvons pas, sans cela, commencer la commercialisation", avait expliqué M. Lo.

La région de Kaolack est située dans le Bassin arachidier, la principale zone de production d’arachide du pays.

Selon la Direction régionale du développement rural de Kaolack, 28,2 milliards de francs CFA ont été dépensés lors de la campagne de commercialisation des récoltes d’arachide en 2016. Ce montant a permis d’acheter "plus de 131.000 tonnes d’arachide", précise-t-elle.

AKS/ESF

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags