Football : La chambre nationale de règlement des conflits installée

Les acteurs du football sénégalais n’auront plus besoin de saisir les tribunaux étatiques pour trancher leurs différends. Depuis hier, ils disposent officiellement d’une chambre nationale de règlement des litiges ; une instance qui a la particularité d’être indépendante.

Les acteurs du football sénégalais disposent désormais de leur propre tribunal. Il s’agit de la chambre nationale de règlement des litiges qui a été installée hier, par le président de la Ligue de football professionnel dans les locaux de la Fsf. Selon Saër Seck qui a présidé la cérémonie en l’absence de Me Augustin Senghor empêché, la mise en place de cette instance vient à son heure, après 8 ans de professionnalisme du football. « Le foot professionnel est en train de progresser en qualité. Les indemnités de transfert des joueurs sont de plus en plus importantes ; puisque de 150.000 FCfa au début, elles sont passées à 3 voire 5 millions. Au vu des enjeux que cela pose, il était important de se doter d’une telle chambre », a expliqué le patron de la Lsf.
La chambre nationale de règlement des litiges est dirigée par le président de la Cour d’Appel de Kaolack, Ousmane Kane, secondé par le notaire Abdel Kader Niane. Elle est également composée de représentants des clubs et des joueurs.

Son président Ousmane Kane a remercié la Fsf qui lui a permis de siéger dans cette chambre compétente en matière de litiges relatifs aux contrats de travail, aux transferts des joueurs, aux patrimoines.Le président de la Cour d’Appel de Kaolack est d’avis qu’il y aura de la matière pour la nouvelle structure qu’il dirige. « Beaucoup de choses se sont passées depuis la professionnalisation du football. Il y a eu les contrats de travail qui deviennent de plus en plus importants et cela ne manquera pas d’attiser les conflits que nous essaierons de gérer de façon conforme aux règles de la Fsf et de la Fifa », a-t-il poursuivi.

Le magistrat considère l’installation de cette chambre comme « un formidable challenge » ; tout en ayant bon espoir que son équipe va réussir sa mission. Il a laissé entendre que cette instance pourrait aussi jouer un important rôle de prévention à travers la conciliation, au-delà du règlement des conflits.

Contrairement aux commissions disciplinaires rattachées à la Fédération, la chambre est indépendante. En marge des saisines dont elle pourrait faire l’objet de la part des joueurs et des clubs, elle pourrait aussi réfléchir sur les perspectives pour améliorer l’environnement juridique du football au Sénégal.

Il va de soi qu’avec l’installation de cette structure, les acteurs du football n’auront plus besoin de saisir les tribunaux étatiques. Surtout que, comme l’a rappelé son président, les juges de ces tribunaux ne maîtrisaient pas toujours la matière sportive.

Diégane SARR
 

Tags: 
Source: 
Le Soleil

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags