Kaolack/ Cherté du loyer, fragilité des enfants, ruptures répétées de lait, salaire du personnel. La pouponnière de Bongré Kaolack appelle au secours

La pouponnière « Lamine Coulibaly » de Bongré Kaolack pendant tous ces mois derniers, traverse une période de turbulence.  Même si elle continue encore d’ouvrir ses portes aux enfants déshérités ou parfois sevrés de leurs parents à l’éternité, ce centre d’accueil là n’est plus en mesure de couvrir les charges aux quelles elle reste confrontée tous les mois. Outre le loyer qui lui revient à 150.000 Frs le mois, le salaire du personnel qu’elle n’est plus en mesure de respecter à la fin du mois, l’eau et l’électricité et autres besoins de fonctionnement quotidien, la pouponnière est aussi sommée à couvrir le lait pour nourrir les vingt et un (21) enfants internés, leurs prises en charge sanitaires si l’on comprend que la majeure partie de ces enfants a la santé fragile, Les bénévoles espagnoles qui l’avait fondé en 2011, pour des raisons liées à l’ampleur de la crise dans le monde ont réduit la pension qu’ils accordaient mensuellement à la pouponnière. Une situation qui plombe de plus en plus la démarche du centre vis-à-vis des enfants, mais qui mériterait également une intervention communautaire rapide et régulière. Hier c’était le tour des femmes de l’organisation religieuse « Jammiyatu Ansarudiin » de venir en secours à l’établissement. En effet accompagnées par leur présidente Mme Diagne Adja Lala Fall, et leur responsable départemental Cissé Niang, ces femmes ont offert à la pouponnière un important lot de produits céréaliers, des effets vestimentaires, de l’eau, des moustiquaires. Un geste qu’elles ont d’ailleurs jugé insuffisant, mais qu’elles comptent quand même pérenniser au sein de leur organisation et partout dans les familles religieuses. Ces dames promettent également de plaider la cause de cette pouponnière partout où il se doit afin que le centre n’emboîte plus des pas derrière des besoins structurants ou autre chose pouvant intéresser ses pensionnaires.

Auteur: 
Abdoulaye FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags