Kaolack/ Destruction des statuts et objets de valeur à la paroisse St Théophile : L’église dans tous ses états

La Paroisse Saint Théophile de Kaolack a été attaquée à l’aube du Jeudi 25 Octobre dernier par un inconnu du public, mais connu des lieux. L’homme n’est pas à son premier coup d’essai, car bientôt une semaine, ses attaques en direction cette Eglise se multiplient de plus en plus et son acharnement à l’endroit des autorités de ce lieu de culte s’envenime davantage. Ce jour-là, il est arrivé sur les lieux vers les coups de 5h du matin, au moment où le veilleur de nuit s’apprêtait déjà à ses premières occupations matinales, ouvrant ainsi portes et fenêtres du temple pour la prière du matin. Et sans passer un seul mot à son hôte ou marquer un seul signe qui pouvait le faire identifier sur les lieux, il s’est aussitôt pris à une destruction massive de tous les objets de valeur et statuts qu’il trouvait sur place. A l’arrivée des premiers secours, tous les objets qu’il a saisis ont été réduits en morceaux et ne permet plus à l’intendance de l’Eglise de les réparer et s’en servir pour l’avenir. Pour la 4ème fois en l’espace d’une semaine, la Cathédrale de Kaolack reçoit ce visiteur indésirable dont les actes de sabotage et saccage sont souvent assortis de propos malveillants ou parfois même injurieux en direction du Clergé. Selon Abbé Raphael Ndiaye, Curée de la Paroisse « la Cathédrale de Kaolack a connu ces jours-ci des actes de profanation, de vandalisme et saccage par un individu. Les dégâts de son geste sont considérables et peuvent blesser la sensibilité de plus d’un ». En effet c’est le 17 Octobre dernier que ce vandalisme en série a débuté dans cette paroisse. Cette après-midi là, ce jeune d’une trentaine d’année s’est d’abord attaqué aux affiches des informations de la communauté qui se trouvent sur le babillard. Le 18 Octobre dernier, la même personne est revenue à la charge, mais cette fois-ci, elle a réussi à franchir les portes de l’Eglise. Et une fois à l’intérieur, elle a saccagé de manière violente deux statuts dont celui de Saint Théophile et Saint Joseph qui se trouvaient à l’entrée de l’Eglise. Dans ce coup là, l’indésirable visiteur de la paroisse avait renversé le Bénitier, et arraché deux stations du chemin de Croix. La police fut alors avertie et s’est rendue d’urgence sur place. Le saccageur avait déjà pris les talons. Le lendemain, 19 Octobre entre 10 et 11 h, il revient à la Cathédrale, mais tombe sur les filets de la police qui l’a tout bonnement transféré dans un hôpital psychiatre. Après cette brève accalmie, les agressions contre ce lieu de culte ont repris surface tôt dans la matinée d’hier. Le sacristi qui était sur les lieux a vu un homme saccager de manière violente les deux statuts qui se trouvaient au cœur de l’Eglise. Celui de notre Dame du Sacré Cœur et celui du Sacré lui-même.

Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags