Kaolack/ Idrissa Tall coordonnateur du projet de construction des logements sociaux : « La situation économique du pays telle qu’on la perçoit est très bonne »

Le coordonnateur du projet de construction des logements sociaux et la lutte contre les bidonvilles a estimé Samedi dernier à Kaolack que « la situation économique du pays telle qu’on la perçoit aujourd’hui est relativement bonne. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent. Comparée en 2012, où le taux de croissance était alors estimé à 1,5 % avec les nombreuses grèves syndicales, remous, coupures d’électricité qui ont eu un impact très négatif sur le taux de croissance du pays, le Sénégal a présentement affiché une performance notoire grâce à la vision claire et les objectifs du président Macky Sall de définir et mettre en œuvre le plan Sénégal Emergent (Pse) ». Idrissa Tall a ainsi été à l’origine d’une telle perception lors de la remise du soutien qu’il devait parvenir aux dirigeants de la zone II des Navétanes de Kaolack à l’occasion de la finale prévue le 9 Décembre prochain. Poursuivant cependant son analyse, il a estimé que « l’économie sénégalaise est entrain de connaître une embellie. Car déjà en 2016, le taux de croissance était fixé à 6,7 %, ce qui était un excellent taux, car en économie on compare en général le taux de croissance en économie avec le taux de croissance démographique. Pour que la population puisse ressentir les effets bénéfiques  du taux de croissance, il faut que le croissance économique soit au moins le double de la croissance démographie. Et c’est d’ailleurs le cas au Sénégal à l’instant même, car le taux de la croissance démographique se situe à 2,5 %, et on est au-delà de 5 %. Toutefois ce qui reste à faire c’est comment promouvoir une bourgeoisie nationale. Pour ce fait Idrissa Tall pense qu’il faut y travailler de prés, compte tenu du monde globalisation dans lequel le Sénégal est enrôlé avec l’accaparement de notre système économique par les multinationales. Néanmoins pour y arriver, il faut pousser des réflexions profondes permettant l’émergence des « Self Made Men », et surtout sensibiliser nos hommes d’affaires afin qu’ils puissent fleurir des niches porteurs de finances pour que les populations puissent ressentir les bienfaits de cette croissance » s’est-il ainsi convaincu.

Tags: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags