Kaolack leader en production agricole (gouverneur)

 Le niveau et la qualité de la participation de Kaolack (centre) à la 26e édition de la Foire internationale de Dakar (FIDAK) démontrent que cette région reste le leader national en matière de production agricole, affirme son gouverneur, Al Hassan Sall.

"Après avoir fait le tour des stands, je dois exprimer un sentiment de satisfaction par rapport à la mobilisation des Kaolackois, mais également par rapport à la qualité des produits, qui montrent qu’aujourd’hui plus qu’hier, Kaolack reste leader en matière de production agricole", a-t-il déclaré.

Il s’exprimait à l’occasion d’une journée dédiée à la région de Kaolack à la FIDAK 2017, prévue pour être clôturée ce dimanche mais qui a été prorogée jusqu’au 7 janvier prochain, selon des informations de presse.

"Je dois dire vraiment que je sors de cette visite comblé et plein d’espérances par rapport au futur de Kaolack, par rapport à la mobilisation des Kaolackois et des Kaolackoises, par rapport également à leur volonté de participer à l’effort national de développement", a dit le gouverneur Sall, en marge de la 26ième édition de la foire internationale de Dakar, en présence du président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack, Serigne Mboup.

Etaient également présents, le coordonnateur du Projet d’appui aux filières agricoles-extension (PAFA), Abiboulaye Ba, ainsi que plusieurs autres personnalités.

Le gouverneur de Kaolack a fait part de sa satisfaction relative à la qualité des produits proposés par les exposants de Kaolack et à leurs caractéristiques. "Je dis caractéristiques parce que du premier exposant au dernier, nous nous sommes rendus compte que c’est des produits locaux", a souligné Al Hassan Sall.

Kaolack, "première région à accueillir une foire sur le territoire national en 1970, ne saurait rester en marge pour un événement de cette dimension", a indiqué Serigne Mboup, président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de cette région centrale du Sénégal, autrefois appelée ’’le bassin arachidier’’ du pays.

Il a exhorté les Sénégalais à s’approprier davantage les produits locaux qui désormais répondent aux normes internationales grâce à l’appui de partenaires au développement comme le PAFA.
 Abiboulaye Bâ, coordonnateur de cette structure, a lui dit avoir "positivement apprécié" les produits de la délégation de Kaolack, soulignant que pour entrer dans le marché national, régional, sous-régional et international, "il faudrait avoir des produits de qualité’’ dotés d’emballages de qualité.

"C’est la raison pour laquelle le PAFA, qui appuie les producteurs et les unités de transformation dans l’acquisition d’emballages, a mis en place une centrale d’emballage à Kaolack pour permettre aux producteurs de s’y approvisionner pour pouvoir améliorer un peu la présentation de leurs produits", a fait savoir M. Ba.

Selon lui, ’’Kaolack, qui était jusque-là le bassin arachidier du Sénégal, se transforme de plus en plus en bassin agricole par une diversification des cultures ponctuée par l’introduction du riz".

Le PAFA est un projet de l’Etat appuyé par le Fonds international de développement de l’agriculture (FIDA), intervient par ailleurs dans les régions de Kaolack, Diourbel, Fatick, Kaffrine et Louga, signale son coordonnateur.

Son rôle consiste à appuyer, selon Abiboulaye Bâ, les filières agricoles principalement les céréales et l’agriculture villageoise, de même que la production de petits ruminants, afin d’améliorer les conditions de vie des femmes et des jeunes en milieu rural.

MK/BK

Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags