Kaolack/ Pairs et impaires dans le processus du parrainage « Malick Gakou dénonce des faits illégaux »

Dans le cadre d’une tournée politique ouverte aux 14 régions du pays, le secrétaire général du grand parti a déploré Jeudi dernier à l’étape de Kaolack, les nombreuses irrégularités constatées dans le processus de collecte de parrains pour la présidentielle du 24 Février prochain. Outre la problématique liée à l’achat des consciences, la force plurielle et le jouxte que le pouvoir met dans le jeu politique pour la fragilisation de ses adversaires de l’opposition, Malick Gakou dit avoir noté sur le terrain, d’autres forfaitures relatives aux brimâtes intellectuelles, le bâillonnement de la démocratie et des libertés, comme la répression de la dernière marche de Dakar, où des camarades responsables ont été sévèrement violentés. Et par conséquent, le leader du Grand Parti estime qu’il est devenu une nécessité de poursuivre le combat pour que le Sénégal redevienne une terre de libertés et de démocratie, mais surtout pour avoir le pari d’une élection présidentielle libre, démocratique et transparente. Revenant cependant sur l’affaire Khalifa Sall, le secrétaire général du Grand Parti pour autant, a annoncé la forte détermination de l’opposition pour faire face à la forfaiture. Autrement dit, refuser au gouvernement du président Macky Sall de placer un allié. Selon lui, la stratégie consistera à reconduire la même équipe ayant gagné la mairie de Dakar et qui, sans doute a accompagné le maire Khalifa Sall dans l’exercice de ses fonctions. Une manière pour Malick Gakou de respecter la volonté populaire et rester en conformité avec l’esprit de répondre positivement aux aspirations et autres besoins des populations de Dakar.
 

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags