KAOLACK - SEMAINE NATIONALE DE L’ENFANT AFRICAIN PREVENIR L’IMPLICATION DES ENFANTS DANS LES CONFLITS

La compagnie « Guidy », organisation de protection des droits de l’enfance, en partenariat avec les organisations membres de la Conafe, les services techniques et administratifs, les partenaires et autres spécialistes des questions d’enfance poursuit encore ses activités liées à la semaine nationale de l’Enfant Africain.

Cette année, le thème qui a été choisi pour ses journées de festivités et réflexions est « Crises et conflits en Afrique. Protégeons les droits de tous les enfants. Impacts des crises et conflits sur les enfants ». Un thème qui, de l’appréciation des acteurs, est assez éloquent pour sensibiliser les centaines d’enfants venus répondre présents à cette manifestation sur les méfaits de la guerre afin qu’ils renoncent à y participer comme le font souvent la plupart de leurs camarades dans les champs de bataille.

Toutefois, il était aussi question pour la compagnie «Guidy» d’accompagner et impliquer les enfants dans les activités de prévention des conflits et du terrorisme. Dans cet itinéraire, il s’agissait surtout de sensibiliser les enfants, les jeunes, les leaders communautaires, les religieux, les parents sur les méfaits du terrorisme, des crises et leurs impacts sur la vie des enfants. Un exercice auquel les défenseurs des enfants se sont livrés, mais qui a été plupart suivi par la déclinaison des actions de prévention et un appel que les enfants ont lancé en direction des dé- cideurs afin de disposer de plus de sécurité dans la protection des droits leur étant attribués.

LANCEMENT D’UNE NOUVELLE PHARMACIE D’URGENCE  POUR LES ENFANTS

A côté de la compagnie « Guidy », l’Association des encadreurs des colonies en éducation a aussi profité de cette présente semaine de l’enfant Africain pour visiter les services de la Pédiatrie de l’hôpital ré- gional El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack où ses membres se sont d’ailleurs livrés à une opération de mise en place d’une nouvelle pharmacie d’urgence pour les enfants défavorisés, issus de parents pauvres. Même si aujourd’hui, le montant versé dans cette caisse est encore minime par rapport au champ de couverture visé, le président de l’Association Pape Sambou Ndiaye et ses associés ont réussi à mettre dans cette banque de fortune une modeste somme d’argent servant à acheter des médicaments pour cette catégorie d’enfants. Sur le même itinéraire, les membres de l’AECE se sont également rendus à la pouponnière du quartier Bongré, à Kaolack, où ils ont distribué des couches à jeter pour enfant, du lait et divers autres vivres destinés aux pensionnaires de ce local.

Tags: 
Auteur: 
Abdoulaye Fall
Source: 
Sud Quotidien

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags