KAOLACK/ VOTE DU BUDGET 2016 AU CONSEIL DEPARTEMENTAL BABA NDIAYE «DENONCE» LES 130 MILLIONS DE FONDS DE DOTATION

Le président du Conseil départemental de Kaolack qui dirigeait avant-hier, jeudi, la traditionnelle séance de vote du budget 2015/2016 de la structure, dénonce une certaine impartialité dans les allocations des fonds de dotation destinées aux collectivités locales.
 
Malgré une enveloppe prévisionnelle de 867.600.000 F Cfa accordée, cette année, au département de Kaolack en termes de recettes et dépenses, Baba Ndiaye estime en effet que les 130 millions attribués au Conseil départemental à titre de fond de dotation sont encore insuffisants par rapport au poids et aux nombreuses charges que son institution supporte dans le cadre de son programme annuel.
 
Pour lui, il est impensable d’aligner le département de Kaolack dans les mêmes lignes budgétaires que le département de Kédougou qui couvre à peine 150.000 habitants, là où Kaolack compte une population de plus de 400.000 âmes et gère, à elle seule, un effectif de plus de 60 établissements secondaires, uniquement dans le domaine de l’éducation.
 
Le président du Conseil départemental de Kaolack, face à ces irrégularités, trouve qu’il est temps de changer ces dispositions du code des collectivités locales et traiter les collectivités, suivant l’importance de leur feuille de route. Toutefois, pour ce présent budget 2016, il a annoncé les projets prioritaires devant être exécutés cette année.
 
Dans ce lot figure ainsi la réalisation du nouveau centre de formation des métiers de l’artisanat pour un coût d’investissement de 300 millions de F Cfa, tout comme la réalisation d’une soixantaine de blocs sanitaires et murs de clôture des établissements publics. Mais également de l’organisation des journées de l’excellence pour ce qui concerne le domaine de l’éducation.
 
Pour la santé, il est prévu le renforcement des équipements sur l’ensemble des centres de santé des communes du département pour assurer la prise en charge médicale des populations locales depuis leur lieu de résidence. Dans les secteurs du sport et de la culture, le Conseil départemental de Kaolack ambitionne d’assurer la maintenance suivie des infrastructures du Stade Lamine Guèye de Kaolack  et la relance du festival national des Arts et de la Culture du Saloum.

Auteur: 
Abdoulaye Fall
Source: 
Sud Quotidien

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags