Le Khalife générale de Léona Niassène plaide pour la réouverture de la transgambienne

Le Khalife générale de Léona Niassène El Hadji Ibrahima Niasse (Kaolack) appelle le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall et son homologue gambien Yahya Jammeh à rouvrir la frontière, à l’occasion de la ziarra annuelle prévue le samedi 12 mars prochain, dans l’intérêt de la paix et de la libre circulation des biens et des personnes entre les deux pays, ont rapporté les médias gambiens.

L’édition 2016 de la ziarra annuelle de la Léona Niassène est prévue pour ce week-end. Selon la radio gambienne «Freedom Radio Gambie»,  le Khalife général a soutenu qu’il a reçu plusieurs appels de ses disciples en Gambie, qui lui ont indiqué que la fermeture de la frontière va les empêcher d’assister à la ziarra de cette année.

Notre source poursuit que l’homonyme et petit-fils de Baye Niasse, a «personnellement» lancé un appel au président Sall et Jammeh,  à «utiliser leurs bons offices» et rouvrir la frontière pour faciliter le passage en toute sécurité de ses disciples à Kaolack.

Selon le Khalife à cause de la récente fermeture de la frontière, même ses propres filles, qui sont mariées en Gambie, ne pourront pas venir chez eux. Il estime ainsi, qu’il ne devrait pas avoir de fermeture de la frontière entre les deux pays, vu les proximités géographiques et les liens culturels entre la Gambie et le Sénégal.

Pendant ce temps, l’Union des transports sénégalais est toujours inflexible sur sa quête pour avoir fermé la frontière. L’Union proteste contre la récente augmentation des tarifs du traversier par le gouvernement gambien. Ils ont dit que les tarifs sont trop exorbitants. Les transporteurs sénégalais sont condamnés à payer 27.000 Dalasi (monnaie gambienne), soit environ 400.000 F Cfa.

Mariama Diémè

Source: 
lignedirecte.sn

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags