Les boulangers déclarent la guerre aux meuniers qui tenteront de barrer la route au pain «doolé»

Les boulangers du Sénégal ne veulent plus être l’otage des importateurs de blé. A Kaolack dans le cadre de la promotion du pain «doolé» fait à base de céréales locales (mil, maïs et sorgo), les boulangers du Sénégal à travers la voix de leur président demandent à l’état  du Sénégal de revoir le prix de la farine dont les prix ont baissé au niveau mondial. Amadou Gaye invite l’état du Sénégal à convoquer le conseil national de la consommation pour revoir le prix de la farine puisque les coûts mondiaux ont  baissé. Il estime que consommer le pain local a un  impact de 13 milliards au niveau des producteurs et 7 milliards sur la balance commerciale du pays en plus de son impact sanitaire sur la vie des populations. Pour contrecarrer certains  meuniers qui les mettront les bâtons dans les roux, les boulangers se disent prêt à promouvoir la consommation locale à travers le pain « doolé » quelque soit les probables difficultés qu’ils rencontreront sur leur chemin. Ce projet financé à hauteur de 2,1milliards a équipé 230 boulangers en pétrins en plus des 2500 tonnes de céréales mis en place dans un dispositif contractuel pour la fourniture de chaine de valeur.

Auteur: 
MARIE BERNADETTE SENE

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags