Projet d’établissement 2017-2021 : L’hôpital régional de Kaolack à la recherche de 33 milliards de FCfa

Le Centre hospitalier régional El Hadj Ibrahima Niasse (Chrein) de Kaolack veut mettre en application son projet d’établissement 2017-2021 nécessitant 33 milliards de FCfa. Un forum régional a été organisé à cet effet pour faire un plaidoyer en faveur du programme.

Principale structure sanitaire de la partie centrale du pays, le Centre hospitalier régional El Hadji Ibrahima Niasse (Chrein) de Kaolack va changer de statut. D’établissement public de santé de niveau II, il va passer au niveau III. Une mutation intégrée dans le projet d’établissement validé par le Conseil d’administration, lequel a été présidé par le président du Conseil départemental de Kaolack.

Ce challenge ne peut être relevé sans l’implication de tous les acteurs régionaux, selon les agents de la structure hospitalière qui a initié un forum régional d’information et de partage sur cet objectif stratégique. « L’Etat du Sénégal a décidé de financer le projet d’établissement à hauteur de 60 %. Ainsi, sur les 33 milliards de FCfa du budget global prévu pour les investissements, pratiquement les 20 milliards viendront de fonds publics. Ils nous permettront de prendre en charge le changement de statut de l’hôpital qui va passer du niveau II au niveau III, notamment les aspects liés au relèvement du plateau technique et le renforcement de la qualité des soins », a argumenté Saliou Tall, le directeur du Chrein de Kaolack.

La nouvelle situation administrative de l’hôpital fait espérer davantage d’affectations de ressources de la part de la puissance publique, comme l’a annoncé le directeur des Etablissements de santé du  ministère de la Santé et de l’Action sociale. « C’est un projet d’établissement réaliste et réalisable. Nous sommes engagés, au niveau de l’Etat, à financer tout ce qui rentre vers les équipements et matériels médicaux. Actuellement, le Président de la République va généraliser le Contrat de performance avec les structures hospitalières et mettre ainsi, pour le cas du Centre hospitalier régional de Kaolack, une Imagerie par résonance magnétique (Irm). Ceci permettra que cet outil performant de diagnostic soit accessible aux patients de Kaolack et des autres régions environnantes qui n’auront plus à se déplacer jusqu’à Dakar pour ce type de service », a indiqué le Dr Mor Diaw, patron de la Direction des établissements de santé (Des).

Auteur: 
Elimane FALL

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags