Une laiterie d’un coût de 30 millions de francs en souffrance à Kaolack

Le chef du service régional de l’élevage de Kaolack (centre), Mamadou Lamine Diallo, a déploré jeudi le retard de la mise en service d’une laiterie locale inaugurée en 2010, une unité industrielle d’un coût de 30 millions de francs CFA.

"D’un coût de 30 millions de francs CFA, la laiterie a été inaugurée le 21 février 2010. Depuis lors, son fonctionnement est bloqué", a signalé M. Diallo lors d’une réunion administrative consacrée aux projets du ministère de l’Elevage et des Productions animales.

"Il y a une mésentente et des tiraillements entre les acteurs locaux, concernant son fonctionnement", a-t-il expliqué, déplorant l’effondrement de la toiture de l’unité de transformation laitière.

"Nous avons été obligés de déplacer le matériel de la laiterie, pour le sauvegarder. (…) On doit tout faire pour trouver des solutions à ce problème", a ajouté M. Diallo.

Il s’exprimait en présence de Jean-Paul Malick Faye, adjoint du gouverneur de Kaolack, chargé des questions de développement de la région, de Mamadou Ousseynou Sakho, le secrétaire général du ministère de l’Elevage et des Productions animales, et de plusieurs acteurs de l’élevage.

AB/ESF/BK

Tags: 
Source: 
APS

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Kaolack Tags