KAOLACK/ EMPLOIS ET EMPLOYABILITES DES JEUNES LE "FERMS" VEND LES FILIERES AGRICOLES ET INDUSTRIELLES

Par la voix de son président Mamadou Sidibe, le front Ethique Républicaine ( Ferms), en termes d’emploi et employabilité des jeunes, invite les décideurs du pays à mettre plus l’accent sur les filières agricoles et industrielles. Malgré que cette proposition a déjà fait l’objet d’une annonce par le chef de l’état lors de son discours du 3 Avril dernier concernant les 80 Milliards qui seront investis pour le recrutement d’une population de 65.000 jeunes, le front Ethique Républicaine trouve que rien qu’en exploitant ces deux filières, le président de la République pourra absorber 150.000 emplois et même plus. Entre autres justifications à sa requête le Ferms estime cependant que nul ne peut développer un pays sans une agriculture à forte densité et un secteur industriel fort. L’exemple de la compagnie sucrière sénégalaise (Css) est là.  » Plus de 8000 jeunes y travaillent. Soit par emploi direct, ou indirect. A la Sonacos Lyndiane on pouvait compter jusqu’à 500 permanents, 600 saisonniers par an et 200 journaliers ». Pour Mamadou Sidibe et ses camarades  » ce même schéma pourrait être poursuivi à Kaffrine, Tambacounda, Ziguinchor et sur l’ensemble des chefs lieux de région du pays. Pour le cas spécifique de Kaolack, outre les investissements directs opérés sur l’Agriculture et la promotion des domaines agricoles communautaires, le Ferms propose la redoration de certaines unités industrielles endormies depuis plusieurs années. Il s’agit en effet de la société nationale d’emballage (Senebal), le domaine industriel du Textile (Domitexka), la société industrielle de fabrique de sac (Sisac), la Sodefitex et la Sonacos.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*